Prévisions de mes lectures : Mai 2019

Prévisions de mes lectures : Mai 2019

Pour ce RDV, je vous propose de partager avec vous les romans que je prévois de lire dans le mois. Je ne suis pas sûr que cela ait une grande utilité pour vous mais pour moi, cela me permet de mieux m’organiser et de gagner du temps.  Je me limite à cinq romans. Seulement, cela ne signifie pas forcément que je vais en lire que cinq. Je peux en lire plus comme moins mais dans l’idéal, j’aurais au moins déjà prévu les bouquins que je souhaite lire (gain de temps).

Que vais-je lire ce mois-ci ?

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tome 2 – Hollow City

« Dix enfants particuliers sont pourchassés par une armée de monstres.
Une seule personne pourrait les aider : Miss Peregrine ! Mais elle est prisonnière dans sa forme oiseau…
Les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées. Ils n’ont plus qu’un espoir : trouver une Ombrune susceptible de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine. »

Broché : 512 pages

Éditeur : Bayard Jeunesse

Date de sortie : 2014

Prix : 16,90 €

Notre dame de Paris – Victor Hugo

« Paris, 1482 : trois hommes convoitent Esmeralda, bohémienne à la beauté fatale – Claude Frollo, le sombre archidiacre de Notre-Dame ; Quasimodo, le monstrueux sonneur de cloches ; et Phoebus de Châteaupers, le bel officier. Mais Phoebus est poignardé et Esmeralda condamnée à être pendue en place de Grève pour ce crime qu’elle n a pas commis…
Le dossier propose des exercices pour étudier les thèmes clés du roman : l’amour et ses manifestations parfois paradoxales ; la figure du héros et celle du personnage monstrueux ; les catégories sociales et Paris au temps de Notre-Dame. Flamarion »

Format : ebook

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur – Harper Lee

« Maycomb, petite ville de l’Alabama, pendant la Grande Dépression. Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Avocat intègre et rigoureux, il décide, envers et contre tous les préjugés moraux et politiques de son époque, de défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Dénonciation audacieuse de l’Amérique de la ségrégation, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur est aussi l’un des plus grands romans jamais écrits sur l’enfance, et le regard de la jeune Scout, plein de tendresse et de drôlerie, a su attraper le coeur de plusieurs générations de lecteurs au fil des années. Plus qu’un « grand classique » ou un « livre culte », ce roman, couronné par le prix Pulitzer en 1961 et adapté au cinéma avec Gregory Peck, est devenu un véritable mythe – d’autant qu’il sera resté pendant longtemps la seule oeuvre de son auteur. Jusqu’à aujourd’hui : en 2015, l’oiseau moqueur se transforme en phénix, et Scout revient sous la plume de Harper Lee qui publie, après plus d’un demi-siècle de silence, Va et poste une sentinelle. »

Broché : 480 pages

Éditeur : Grasset

Date de sortie : 2015

Prix : 22,90 €

Trilogie de L’emprise, I – Marc Dugain

« Un favori à l’élection présidentielle, le président d’un groupe militaro-industriel, un directeur du renseignement intérieur, un syndicaliste disparu après le meurtre de sa famille, une photographe chinoise en vogue… Qu’est-ce qui peut les relier ? Lorraine, agent des services secrets, est chargée de faire le lien. De Paris, en passant par la Bretagne et l’Irlande, pourra-t-elle y parvenir ? Rien n’est moins certain. Neuf ans après La malédiction d’Edgar, Marc Dugain nous offre une plongée romanesque sans concession au coeur du système français où se mêlent politiques, industriels et espions. »

Broché : 320 pages

Éditeur : Gallimard

Date : 2014

Prix : 19,50 €

Nuit noire, étoile morte – Stephen King (Nouvelle 3 : Extension clair)

 « Ne cherchez jamais à connaitre cet Autre qui sommeille en vous…

Dans la ligné de Différentes saisons, un King démoniaque ou, les mariages se disloquent sous les poids des secret plus noirs que les ténèbres, où l’avidité et la culpabilité distillent goutte à goutte leurs venins, où la seule certitude est que le pire reste encore à venir. « 

Éditeur : France loisirs avec l’autorisation d’Albin Michel

Date de sortie : 2012

Merci d’avoir lu cette chronique jusqu’au bout et à très bientôt sur le blog. N’hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux et à vous abonner au blog pour ne rien manquer. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *